Les vautours du Verdon, alliés des éleveurs pour un équarrissage naturel
Les programmes de réintroduction et de conservation des vautours fauves et vautours moines ont pour objectif la recolonisation des Alpes du sud et, plus largement, des anciennes aires de répartition européennes de ces espèces menacées.

1. La fixation d'une colonie nicheuse à moyen terme
Cet objectif correspond à la réintroduction sensu stricto en libérant des vautours subadultes (méthode des volières) ou juvéniles (méthode du taquet) chaque année pour atteindre un effectif minimal d’une cinquantaine d’individus. A leur maturité sexuelle, ces oiseaux forment des couples et nichent à proximité du site de lâcher. Les premières nidifications sont un indice de fixation de la colonie. Cette phase est considérée comme une réussite à partir du moment où les premiers oiseaux nés en nature se reproduisent sur le site. C’est actuellement le cas pour la population de Vautour fauve du Verdon. Cette phase est actuellement en cours pour le Vautour moine (18 oiseaux libérés depuis 2005).

2. L’émancipation alimentaire à long terme
Dans un deuxième temps, l’émancipation alimentaire des vautours sera atteinte par la dispersion des points d’alimentation et par la mise en place de charniers « légers » (placettes de recyclage) autogérés par des éleveurs volontaires d’ovins et caprins.
Huit placettes sont actuellement en fonctionnement. Ce dispositif a été rendu possible par l’arrêté interministériel du 7 août 1998 reconnaissant aux vautours un rôle d’auxiliaires sanitaires positif dans le domaine de l’équarrissage. Il est maintenant encadré par les arrêtés ministériels du 28 février 2008 et du 8 décembre 2011 et par le règlement de la Commission européenne n°142-2011 du 25 février 2011.

Equarrissage naturel et alimentation des vautours
Les Vautours fauves et moines sont des oiseaux nécrophages qui jouent leur rôle d’équarrisseurs naturels en éliminant les cadavres d’ongulés dans les alpages de Haute-Provence. Leur présence est fortement liée à l’Homme et au pastoralisme (quelques rares colonies en Europe vivent en autosuffisance avec des populations d’ongulés sauvages). Le charnier et les volières sont approvisionnés par des carcasses d’ovins et de caprins (pertes d’élevage) collectées directement chez les éleveurs et occasionnellement dans le conteneur réfrigéré de Saint-André-les-Alpes. Depuis 1999, plus de 300 tonnes de cadavres d’ovins et de caprins ont été éliminés par l’équarrissage naturel en les mettant à disposition des vautours.

Le projet intitulé « Faciliter l’équarrissage ovin pour protéger les vautours dans le Verdon » a démarré en 2004. Il s’agit de développer un trait d’union entre le pastoralisme, la protection de la nature et un projet écotouristique durable au travers de l’équarrissage naturel. Il se décline sur plusieurs étapes et actions :
Mise en place d’un comité de pilotage en mai 2004,
Enquête auprès de 65 éleveurs locaux au cours de l’été 2004,
Création de la première placette de recyclage en 2005 avec un éleveur ovin de la Palud sur Verdon.
Edition d’un numéro spécial de la revue de la LPO PACA Faune et Nature intitulé « Pastoralisme et vautours : une association écologique et ancestrale ». C’est un bilan du programme vautour et un guide technique pour la mise en place de placettes d’alimentation. Il constitue un mémento indispensable pour monter les dossiers techniques de création de placettes d’alimentation. Tiré à 1000 exemplaires, il a été diffusé à tous les éleveurs locaux et aux partenaires.
Création de 5 placettes en 2007 avec des éleveurs ovins de la Palud sur Verdon et de Castellane.
Création de deux placettes en 2010 avec des éleveurs ovins de Rougon et de Lambruisse.
Création d’une placette en 2012 avec un éleveur ovin de Moriez.

Objectifs 2013:
Poursuivre la collecte et la mise à disposition de cadavres sur le charnier principal à Rougon.
Création d’une nouvelle placette d’alimentation grâce au soutien financier du Fonds de dotation Itancia.
Suivi des placettes existantes.
Restauration des volières d’acclimatation.
Télécharger Flash player pour voir ce diaporama.