Contre les rejets d’hydrocarbures
Projet piloté par la FNE PACA.

Chaque année, la pollution aux hydrocarbures en méditerranée représente en moyenne 1 million de tonnes soit l’équivalent de :
- 50 Erika ou 15 Prestige par an,
- 1 naufrage d’Erika par semaine en Méditerranée,
- 280 rejets illicites par jour de 10 tonnes en moyenne, soit 2800 tonnes rejetées par jour,
- 100 000 rejets par an.

Les spécificités de la mer méditerranée (mer semi-fermée, se renouvelant quasi exclusivement par le détroit de Gibraltar en 90 ans !, 1% des océans pour 30% du trafic maritime mondial), renforcent encore d’avantage l’impact de cette pollution.
Ainsi, face à divers rejets illicites d’hydrocarbures, l’association FNE PACA, se porte partie civile afin de faire réprimer le comportement « anti-écocitoyen » de ces « voyous des mers ».

Pourquoi et comment un navire risque-t-il de polluer en mer ?
Un navire est une usine qui se déplace et qui consomme un combustible, dans la majeur partie des cas : du fuel.
Ce fuel n’est pas consommable tel quel et nécessite d’être transformé à bord. Ces opérations génèrent des résidus (déchets = eaux grasses et boues) qui doivent être stockés en attendant d’être déchargés à terre dans des installations portuaires spécifiques afin d’être retraités.
L’obligation de décharger ces résidus dans des installations terrestres spécialisées, oblige les ports à être équipé comme il faut : c’est la responsabilité des états.
A cela il faut ajouter la nécessité d’uniformiser les couts de traitement (afin de ne pas tenter un navire de passer outre le respect de la loi, pour une simple question de prix…).
Il faut également s’assurer que tous les marins sont au courant de la règlementation internationale, (équipage formé, sérieux et compétent) et que le navire soit fiable et bien entretenu.
Si, alors que tous les moyens sont mis à disposition, en tous lieux, pour éliminer les rejets en mer et que malgré tout, des navires sont soupçonnés et/ou pris en flagrant délit de rejet en mer de résidus, la loi devra alors être appliquée et les contrevenants sanctionnés…
Télécharger Flash player pour voir ce diaporama.