Remise en culture du Domaine de Fabregas
Favoriser la mise en valeur et la remise en culture du patrimoine paysager et agricole du domaine de Fabregas.

Le domaine de Fabregas s’étend sur 67 hectares. Laissé en friche et abandonné aux espèces envahissantes, il a été racheté en 2011 par le Conservatoire du Littoral afin de le préserver de l’invasion urbaine. Le Conservatoire du Littoral en a confié la gestion à la municipalité de La Seyne-sur-Mer. Celle-ci y a affecté 4 agents qui réalisent la remise en l’état, l’entretien et la surveillance du site ainsi que l’accueil du public. Réellement engagée dans ce projet novateur, l’équipe sous l’égide de sa responsable, (qui a passé son enfance dans ce domaine), met tout en œuvre pour offrir à ses concitoyens un espace accueillant, propre, et adapté non seulement aux promeneurs mais également aux écoles et associations ( protection de la nature, soutien aux détenus pénitentiaire ...). Cette démarche partenariale vise à permettre à chacun, quel que soit son parcours, de créer un attachement au site en y respectant les usages. Véritable poumon vert de la commune, les habitants redécouvrent ce trésor naturel riche en biodiversité.

Ancienne exploitation agricole, le domaine bénéficie d’une exposition et d’un sol privilégiés pour la culture de variétés difficiles. Avec la volonté de faire revivre cette terre fertile et de renouveler voire développer une activité agricole sur la commune, une partie du site (3.4 ha) a été mis à la disposition d’un jeune agriculteur en maraîchage biologique. La récolte est destinée d’une part à la restauration collective de la ville (crèche, école, centre aéré...) et d’autre part à la vente en directe au particulier avec un objectif principal : favoriser les circuits courts dans un projet « De la graine à l’assiette ». L'équipe en poste y a créé un rucher et un verger pédagogiques.

Le fonds de dotation Itancia a souhaité s’associer à ce projet qui œuvre non seulement pour la préservation d’un patrimoine naturel exceptionnel, le renouvellement et la pérennisation d’une filière fragile mais aussi pour le message positif qu’il véhicule à savoir que l’écologie n’est pas l’affaire de quelques-uns mais l’avenir de tous et elle peut-être le vecteur d’une formidable entente sociale.
Télécharger Flash player pour voir ce diaporama.